Militer ou non militer ? Telle est la question !

Il y a quelques mois, j’ai été exposante au salon Veggie World. Cela a été une expérience très particulière pour moi.

Déjà parce que je prenais une « vraie » place de professionnelle dans ce petit monde. Et ça, ça a été très positif ! Cela m’a permis notamment d’être invitée à écrire un article dans le numéro d’hiver 2017-2018 d’Esprit Veggie (si vous ne l’avez pas lu, il est encore dans les kiosques ).

Mais aussi parce que j’ai baigné dans ce monde pendant trois jours. Oui j’appelle cela un Monde, et je vous confirme que le monde du veganisme est bien un monde à part. J’avoue d’ailleurs que je n’y suis pas particulièrement à l’aise.

militer-militant-vegan

Quoi me diriez-vous !?

Et bien oui, je ne suis pas très à l’aise au milieu de personnes veganes. Alors bien sûr, je trouve les vegans extrêmement courageux et cohérents dans leurs démarches. Ils savent non seulement assumer à fond leurs idées, mais ils les appliquent au jour le jour, ce qui n’est quand même pas si évident que ça dans notre société, il faut bien l’admettre. Et pour cela, je leur dis : « Bravo, Bravo, bravo ! » En fait, ce qui me dérange, c’est plutôt le côté « militant » de certains. Hop hop hop, je ne mets pas tous les vegans dans le même panier, il y a des vegans très pacifiques 🙂 , mais bien souvent ils sont très discrets par rapport aux « vegans militants ».

Lorsqu’on cherche la définition du mot « militer » dans un dictionnaire, on peut y lire :

« Militer : Combattre, mener une lutte des idées afin de convaincre, en parlant des partisans politiques, philosophiques, religieux, etc… »

Et bien voilà tout est dit ! Moi qui suis une non-violente, j’ai peur des conflits et donc j’ai peur des militants. Je trouve que beaucoup de militants ne savent plus être tolérants envers le comportement des autres, envers les idées différentes, … Ils oublient même parfois d’où ils sont partis, car bien souvent, ils ne sont pas nés « vegans », et sont même souvent passés par une phase « végétarienne ».  Dans le fond, je suis d’accord avec eux, mais je n’aime pas leurs méthodes, leurs regards, leurs réflexions…

Car oui, j’en ai eu des réflexions à ce salon !  Mon site s’appellant « Comment devenir végétarien », combien de fois, ai-je dû argumenter que le végétarisme était déjà une belle étape, qu’il ne fallait pas avoir honte de n’être QUE végétarien ou flexitarien ?

Je discutais même ce matin avec avec une cliente qui me disait qu’on lui avait dit qu’être flexitarien, ça ne changeait rien, car l’animal ne pouvait pas être à moitié mort ! Mais cela s’appelle des petits pas ! Et ce sont bien les petits pas qui changent le cours des choses ! Et moi j’ai dit à ma cliente : « Bravo, bravo, bravo » ! D’ailleurs ma cliente est peut-être mille fois plus écolo que le « vegan militant », mille fois plus bienveillante et a peut-être mille fois plus d’impact positif sur son entourage !

Je suis quand même pleinement consciente que leurs actions « trash », (oui moi je fais partie des personnes qui ne peuvent même pas aller fureter sur le site de L214), apportent énormément de changements et de prises de conscience dans notre société.

Mais pour moi, l’impact de l’exemple est une action militante hautement importante. Je sais que j’ai influencé plusieurs dizaines de personnes de mon entourage, sans leur faire de « bourrage de crâne », de « réflexion », … non ! Juste en étant moi même, en étant bienveillante, en étant dans la joie de manger de bonnes petits plats veggies, en étant en bonne santé, en étant fière de mon action sur mon environnement,…

Alors militer ou non militer ? Telle est la question !  Est ce que mes actions sont des actions militantes ? Est ce que cela a un vrai impact, est ce que cela fait bouger les pensées, les actions ? Moi je crois que oui !

Et vous qu’en pensez-vous ? Vous considérez-vous comme militant ou non ? Quelles sont vos actions ? Je suis curieuse de savoir votre position !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 Des réflexions sur “Militer ou non militer ? Telle est la question !

  1. Coucou ! Merci pour ta réflexion ! C’est aussi un sujet de questionnement pour moi, je l’aborde dans un de mes derniers articles sur mon rapport à la cause animale… Il y a plusieurs façons de considérer le militantisme, on le voit bien avec la définition que tu donnes d’ailleurs. Personnellement je crois qu’il ne faut pas avoir peur d’être militant, et pas peur non plus de faire un peu chier parfois quand dans une discussion on prend le rôle de la personne qui dit « euh par contre moi je ne suis pas vraiment d’accord »… ça n’implique pas d’être agressif ou désagréable, mais on ne peut pas non plus s’attendre à ce que les militants soient tolérants envers tous les choix. Je fais une différence entre être courtois avec quelqu’un au quotidien, ne pas harceler mon entourage etc, et « respecter leur choix ». Je constate leur choix, j’en prends acte, et je ne peux pas décider à leur place. Mais je le ne « respecte » pas dans le sens où je suis en profond désaccord, et c’est aussi le cas pour certaines positions politiques. Donc il y a un équilibre à trouver entre ne pas se couper de notre entourage et ne pas tomber non plus dans le relativisme en mode « tous les choix doivent être respectés »… Bonne journée à toi et au plaisir d’échanger !