Qui suis-je ?

Bonjour, je m’appelle Anne, j’ai 37 ans. Je suis maman de deux enfants de 9 et 10 ans. Un beau jour, étant bouddhiste depuis quelques années, j’ai naturellement pris la décision de devenir végétarienne. J’en ai désormais fait mon métier :

« Je transmets mon savoir sur le végétarisme

pour impacter la faim dans le monde, le bien-être animal,

la santé de tous et le respect de notre planète.  »

Veggie coach


Me découvrir un peu plus :

Vous voulez en savoir plus sur moi. J’ai eu la chance d’être interviewée par Delphine MEYER du blog : http://decoeurasoi.fr/ dont je suis d’ailleurs co-auteure.

Si la vidéo se coupe, mettez la en pause et attendez quelques instants avant de la relancer.


Mes Valeurs :

  • La culture du SERVICE : J’ai baigné pendant plus de 10 ans dans le secteur de la restauration, où le maître mot est le Service : « Le client est roi ». Cette culture a toujours fait intégralement partie de moi.
  • La PROXIMITÉ : Il serait facile de croire que les outils en e-learning mettent une distance entre le formateur et les néo-veggies (=personnes suivant le programme). Mais la réalité est tout autre, la proximité entre vous et moi sera garantie :
    • par votre facilité à me poser des questions,
    • par la rapidité de mes réponses,
    • par la personnalisation des réponses par rapport à vos problématiques,
    • par le nombre réduit de néo-veggies (=personnes suivant le programme) par session : Vous ne serez pas un numéro, mais bien une personne que je formerai singulièrement pas à pas.suivi personnalise
  • L’ENGAGEMENT : Je suis une personne engagée dans tout ce que j’entreprends. Je me suis donnée comme mission de vie d’aider ceux qui voulaient devenir végétariens. La cause du végétarisme est noble et belle. Je ne suis pas militante, je respecte les choix de chacun et je tiens à laisser le libre arbitre à chacun.
  • L’ENTHOUSIASME : Si vous demandez à mes proches de me donner une qualité, ils vous diront « Enthousiaste ». Si je ne vibre pas pour ce que j’entreprends, cela n’a pas de sens.
  • LA BIENVEILLANCE : Chaque petit pas change le monde, je ne fais aucun jugement, j’accompagne les personnes avec mon cœur.

Logo pois chiche et sesame

Lorsque qu’on crée une entreprise, il faut lui donner un nom. J’avais envie de partir sur un nom d’aliment typique des végétariens. La carotte est souvent citée pour son cri « strident » ! Mais je voulais un peu plus d’originalité.

Je me suis donc focalisée sur deux aliments typiques et riches en nutriments.

Le pois chiche est un condensé de bienfait :pois chiche

C’est le roi des légumes secs, riche en fibres et en amidon. Il contient des protéines et du calcium, mais aussi des vitamines A et B9.

Et puis pour le cuisiner, c’est un vrai plaisir : en tartinade (houmous), en galettes végétales, en farce, en salade froide à la marocaine, en falafels, dans un couscous de légumes etc… Miam …

sesameJ’ai choisi comme deuxième aliment une graine. En effet, lorsque l’on devient végétarien, on découvre souvent les graines, qu’on parsème entre autres dans ses crudités : La graine de sésame

C’est là aussi une source importante de protéines, riches en lipides (acides gras insaturés, donc bon pour la santé) et en minéraux.

Et pourquoi un colibri ? C’est ma petite touche de rêve et de satisfaction.

Le colibri me fait penser à la légende du colibri de Pierre Rabhi.*

colibri« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .

Le colibri est le symbole de « je fais ma part ». En voyant l’état de notre pauvre planète, de la faim dans le monde, de la maltraitance des animaux, le nombre de cancers dans nos sociétés, on s’est tous déjà demandé ce que nous « pauvres petits individus », pourrions faire pour changer tout cela. Eh bien, oui, comme le colibri, en étant végétarien, nous faisons notre part pour régler l’ensemble de ces problèmes.


* Pierre Rabhi, né en 1938 en Algérie, est un agriculteur biologiste, romancier et poète français, fondateur du mouvement Colibris. Il défend un mode de société plus respectueux des humains et de la terre. http://www.colibris-lemouvement.org/

Share