Attention, je mors !

millaBonjour mes amis, je vous préviens de suite cet article ne va pas plaire à tout le monde ! Oui-Oui car je vais raconter ma vie et en plus ça va cliver grave !

Sans m’étendre sur le sujet, je suis en pleine séparation et en plein déménagement. Et ma prochaine maison, avec mes moyens limités, n’aura pas de jardin.plus, je prévois de prendre un travail salarié en supplément de mon activité d’autoentrepreneuse pour arriver à vivre décemment moi et mes enfants. Bref, je ne vous dis pas cela pour que vous vous apitoyez sur mon sort, c’est la vie, c’est un nouveau départ.

C’est donc avec beaucoup de regret et de tristesse, que je viens de prendre la décision de me séparer de ma petite chienne. C’est un border collie d’un an et demi, donc un chien très très dynamique et jeune qui a vraiment besoin de passer beaucoup de temps en extérieur. Ne pouvant pas lui donner ce confort et cette joie, je me suis mise en quête d’une maison d’accueil et d’une famille à la hauteur de l’amour que j’ai pour elle. J’ai donc posté, sur ma page personnelle Facebook, de belles photos si qu’une petite annonce. Une annonce que j’ai clôturée par une mini phrase qui disait « prix à débattre ».  Oui je voulais une belle famille d’accueil, pas une personne qui serait intéressée pour faire des trafics de chiens et qui donc la prendrais gratuitement. Vous le savez comme moi sur Facebook, nous trouvons tout et n’importe qui ! De toute façon, je n’avais pas le cœur de la vendre, car c’est quand même un membre de ma famille, elle a été mon compagnon de route pendant un an, elle m’a appris ce qui était l’amour inconditionnel, et m’a aussi fait comprendre des choses par rapport à mon rapport à l’autorité. Bref je ne vais pas vous étendre sur le sujet. Mais quand on aime quelqu’un, que ce soit une personne ou un animal, on ne doit pas être égoïste en la privant de liberté, car ce n’est plus de l’amour mais de l’attachement. Donc j’ai mis « prix à débattre » sur cette fameuse annonce, en me disant que cela repousserait peut-être les malotrus et que de tout de façon je la donnerai.

Mais que n’ai-je écrit ! Moi une Veggie coach ! Une personne sensée adorer les animaux, les respecter ! Je prenais mon chien pour un objet ! Je n’étais pas digne d’accompagner les gens dans leur démarche végétarienne !!!!

Des messages comme cela, j’en ai reçu des dizaines en une seule journée, sous le post ou même en message privé ! Des messages dégradants , insultants ! De personnes qui ne me connaissent même pas ! De personnes qui ne connaissent en aucun cas ma situation personnelle et professionnelle ! J’ai été jugée et condamnée sans aucun procès !

Je tiens à préciser que si vous êtes de ces personnes,  je vous encourage vivement et rapidement à arrêter de me lire, à cesser d’être mon « ami », à cesser de suivre ma page professionnelle et mon site internet.

Moi qui prône la bienveillance et le respect des autres, je ne comprends pas votre attitude ! Je suis loin d’être parfaite, mais je fais de mon mieux, en prenant tous les paramètres que j’ai en compte.

Pour ceux qui s’intéressent au sort de Milla, je lui ai trouvé une magnifique famille auprès de laquelle elle pourra gambader dans un énorme jardin à la campagne. Elle ira d’ailleurs découvrir la plage et la mer cet été ainsi que les beaux coteaux des Alpes cet hiver. Elle continuera à faire ses promenades le long du Canal du Midi et jouera régulièrement avec des enfants.

Bref j’aime ma chienne, et je lui souhaite une merveilleuse vie plein de joie.

Végétalement vôtre,

Anne

PS : Ne vous inquiétez pas, ma colère va retomber comme un soufflé dans quelques heures, et vous me retrouverez avec ma bonne humeur et mon dynamisme dès demain. Promis 🙂

PS du PS : Oups, avec tout ça j’allais oublier, il ne vous reste que quelques heures pour vous inscrire au programme « Comment devenir végétarien ».

cdv-oui-je-suis-super-motive-170

Share

Le coaching via internet : bidon ou canon ?

On me pose régulièrement la question du pourquoi je ne fais pas des accompagnements en présentiel. Alors déjà, c’est pas vrai, lol, car depuis peu, je fais des accompagnements Go veggie en direct pour ceux qui veulent bien venir jusque chez moi c’est-à-dire dans le Marmandais. Lol … mais tout ça n’est pas la question de ce post aujourd’hui.

oui-non

J’ai choisi de faire des accompagnements surtout via Internet, pour plein de raisons :

  • Tout d’abord parce que c’est un formidable outil pour diffuser mon message à un maximum de personnes, dans un maximum de pays francophone, un maximum de campagnes isolées, etc… (bien au delà de ma petite commune Lot et Garonnaise si vous voyiez ce que je veux dire).
  • La deuxième raison est que je sais, pour le vivre au quotidien, qu’Internet n’empêche pas la proximité des échanges, n’empêche pas non plus l’entraide, la vraie compassion, le vrai enthousiasme,… En effet, on pourrait penser que quand on est suivi via internet, on n’aura pas accès au côté humain du coach. ET bien, je le dis haut et fort : Non ! C’est pas vrai ! Essayez !

Personnellement je vois comme j’arrive à booster les personnes que j’accompagne, à créer des liens très forts, à comprendre les personnes qui sont en face de moi, même si c’est à travers un écran.

Allez, je vous donne un exemple. J’organise des lives mensuels avec l’ensemble des membres de mes programmes. C’est un moment privilégié entre nous, où nous partageons nos expériences. Le thème est choisi à la collégiale. Il a donc été décidé que le prochain Antre’Veggies serait sur le thème des steaks végétaux. Et ce matin, je vois un post facebook d’une de mes membres sur une recette de steak végétarien. En rigolant, je lui réponds que tout est dit et qu’il n’y a plus besoin de faire un Antre’veggies le mois prochain. Et bien cette personne et plusieurs autres membres d’ailleurs, m’ont répondu :  » Non, on veut l’antre’veggies ! Tu vas nous booster et bien nous faire rigoler ! »

C’est là où je me dis que j’ai gagné mon pari ! Oui on peut faire du coaching humain via internet. Il existe tellement de solutions techniques comme les lives, ou Skype, ou même les groupes facebook, pour créer, entretenir des liens humains et bienveillants.

Allez encore un exemple : Ce matin une autre amie postait sur Facebook une magnifique photo d’elle souriante. Et elle disait que Facebook n’était pas que quelque chose de chronophage et d’inutile. Car en effet beaucoup de personnes avait tout fait hier (grâce à Facebook) pour lui redonner le moral. Et ça avait marché ! Nous lui avions donné la force de resourire ! N’est-ce pas magnifique de créer du lien de cœur via écrans interposés, malgré les centaines les milliers de kilomètres qui nous séparent, cela permet de nous relier ensemble.

Et puis également, si on réfléchit bien, le coaché peut avancer dans son programme quand il le veut (même en plein milieu de la nuit), il avance au rythme qu’il veut ! Bref c’est une sacrée flexibilité en terme d’organisation quand même. (Vous n’êtes pas tenu à des rendez-vous aux heures de bureau si vous voyiez ce que je veux dire ! ) Et puis pas de déplacement, c’est plus écologique aussi. Pas non plus d’embouteillage, pas de perte de temps à chercher une place, pas de sous à mettre dans un horodateur ! Oui, tout ça, ça compte !

Le vrai danger sur internet est de savoir si l’accompagnant suit beaucoup de personnes en même temps, car bien sûr, grâce à internet, vous pouvez être un numéro, n’avoir que des mails automatiques, des e-books sans aucune possibilité de poser des questions et d’avoir des réponses, une série de vidéos en automatique (à vous de vous débrouiller pour comprendre et pour adapter à votre cas)….

Donc pour moi, lorsque vous envisagez de faire un coaching par internet voici les questions qu’il est impératif de vous poser (enfin, si vous voulez faire un coaching de qualité, parce que sinon, acheter un livre, lol…. ce sera moins cher) :

  • Est ce que le coach fait un suivi personnalisé ? Y’a t’il des lives ? Est-ce que je peux lui poser des questions ? Est-ce que le coach est accessible ?
  • Est ce que je serai isolé(e) ou aurais-je accès à une communauté, au reste des personnes qui font ce programme ?

Donc oui, j’ai décidé de faire des programme en e-learning et des accompagnements via skype pour toutes ces raisons. Mais j’ai aussi choisi de faire de l’accompagnement personnalisé, de créer une communauté pour ceux qui suivent mes programmes, tout cela pour que vous ne sentiez entouré, compris, … cela crée une émulsion, …. une sorte d’effet boule de neige à la bienveillance, à la créativité culinaire, à l’entraide !!

Alors qu’en pensez-vous ? Êtes vous pour ou contre le coaching par internet ? Dites moi tout, cela m’intéresse !

Végétalement vôtre,

Anne

Share

Témoignages

Chaque jour, je me dis que je fais le plus beau métier du monde. J'apprends tellement à votre contact, j'aime tellement partager mon expérience et mon savoir, j'aime tellement vous voir avancer et être fier de vous ! Et en retour, je reçois tellement d'amour.

Je vous remercie de tout mon cœur pour vos témoignages. Vous êtes de belles personnes qui changeaient le monde. Bravo !

Témoignage
Témoignage
Témoignage
Témoignage
Témoignage
Témoignage
Témoignage
Share

Pourquoi j’ai créé Pois chiche & Sésame ?

Logo_poischichesesame-HD-01C’était il y a à peine un an. En octobre 2015, je me suis levée fatiguée de ma vie, je venais de quitter un travail épuisant en restauration. J’avais bataillé des mois et des mois pour m’épanouir dans ce travail. Je me savais qualifiée, passionnante, bosseuse, et je n’arrivais pas à me fixer dans un travail, je n’arrivais pas à y prendre plaisir.

Lire la suite →

Share