Avez-vous peur ?

Certains médias, certains lobbyings, certains scientifiques, certains médecins même, s’amusent (enfin j’espère qu’ils y prennent plaisir) à mettre de la peur dans la conscience collective concernant le végéta*isme, notamment au niveau de la santé. Ben oui, à les croire ça fait quand même peur ! On se demande si l’on ne joue pas à pile ou face avec notre vie ! Pourtant des millions de personnes de par le monde sont Veggies et en bonne santé, certains sont même des athlètes de très haut niveau, ou de grands mannequins (non non je vous jure, elles ont un teint superbe !), le niveau même de longévité des Veggies est en moyenne plus élevé ! Alors quoi ? Qu’est-ce qui vous fait peur ?

peur

Peut-être avez-vous peur du regard des autres ? C’est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’assumer sa différence vis-à-vis de ses parents, de ses amis, de ses collègues de travail… Je suppose quand même, que vous savez assumer d’autres facettes de votre personnalité, qui vous distinguent des autres. Par exemple, vous êtes peut-être de ces femmes qui adorent regarder un match de football, de ces femmes qui portent les cheveux à la garçonne ou encore qui avaient les cheveux verts, de ces femmes qui ne se maquillent pas, de ces personnes qui ne veulent pas d’enfant ou qui en ont 10 ! De ces papas divorcés qui avaient la garde des enfants, ou de ces parents qui ont choisi te faire de la parentalité bienveillante ou de l’éducation à domicile ,… ou que sais-je encore, on fait tous des choix qui nous mènent à contresens de la société.

Et si on en parlait ensemble ? Et je vous démontrerai que cette peur est infondée, qu’il n’y a pas besoin d’avoir peur d’être végétarien, que c’est une formidable aventure. Il suffit juste d’avoir envie de le faire, de savoir pourquoi on le fait ! Je vous promets que ce sera l’un des meilleurs choix de votre vie, l’un des plus éthiques, l’un des plus sages, …

Aujourd’hui, et encore pour quelques heures, je fais une offre très intéressante. Je viens de lancer un nouveau type d’accompagnement pour les personnes qui veulent de l’ultra personnalisé, du chouchoutage à fond, … je vous propose du face à face, juste vous et moi. De quoi poser toutes vos questions et enlever toutes vos peurs. Jusqu’à minuit ce soir, je vous offre la possibilité de payer en 10 fois et je vous offre également une heure gratuite de rendez-vous supplémentaire. N’hésitez plus passer à l’action (attention il ne reste plus que quelques places) :

Végétalement vôtre,
Anne

banniere-go-veggie-8

Share

Les veggies font peur

Bonjour, bonjour, comment allez-vous ? Avez-vous passé un chouette week-end ? Me concernant il s’est passé plein de choses professionnellement génial !

  • J’ai eu l’honneur de faire un article invité sur le site www.vidimaginaire.fr . J’ai développé dans cet article, ma prise de conscience sur le fait que le végétarisme est un vrai outil de développement personnel, un outil donc pour élever son âme. Si vous voulez le lire, je vous remets le lien ici.
  • J’ai également répondu ce week-end à ma première interview pour le journal Sud-Ouest, un journal régional. Je vous laisse également découvrir cet article en cliquant : le végétarisme ne s’improvise pas.

Mais voilà quelques heures à peine après la parution de ces deux articles et je reçois déjà des commentaires très négatifs, voire assez violents. Bien qu’habituée à cela, je suis à chaque fois très surprise de la violence de certaines réactions. Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai l’habitude de dire que le végétarisme c’est comme la politique ou la religion, ce sont des sujets à forte polémique, qui entraînent des débats identitaires parfois assez déconcertants. C’est donc ce que je constate encore aujourd’hui.

Mais pourquoi tant de violence ?

Il nous est souvent reproché, à nous Veggies, de tuer les paysans.

pour-sauver-un-paysan-manger-un-vegan-3

D’ailleurs j’ai croisé il y a quelques semaines un charmant panneau « humoristique », au bord de la route d’un syndicat d’agriculteurs qui disait « pour sauver un paysan manger un végan« . Alors déjà, je crois nécessaire de préciser qu’en tant que fille d’agriculteurs, petite fille d’agriculteurs, sœur d’agriculteur amis d’éleveurs, je sais donc de source sûre, que le business de l’élevage ne rapporte pas d’argent que ce soit pour la viande ou pour le lait. Et cela n’est pas dû aux Veggies (ou alors si peu, je rappelle que nous ne sommes que 2% de la population française), mais bien la politique européenne, aux lobbyings,… enfin on n’est pas là pour parler politique lol…

Et puis sinon il faut aussi préciser que tous les paysans et agriculteurs ne sont pas éleveurs. Car je peux vous certifier, que je fais vivre sûrement beaucoup plus de paysans français qu’un bon nombre de la population française. Et c’est pas mes maraichers qui vous diront le contraire ! lol …

Alors donc, qu’un éleveur m’attaque, je trouve ça presque normal, car il a peur que son métier disparaisse, il a peur de ne pas arriver à nourrir sa famille, et ça je le comprends amplement.

Mais les autres ? Le monsieur et la madame Lambda, qui ne sont pas directement lié à la filière de l’élevage ? Pourquoi nous attaquent-ils avec tant de verve et de violence ? C’est mon choix personnel, pourquoi se sentent-ils agressés ? Pourtant, je ne les juge pas, je ne les condamne pas, je ne les force pas, … D’ailleurs, mon chéri et mes enfants mangent de la viande !!

Là aussi je crois que c’est la peur qui les guide. La peur de se mettre en danger au niveau de leur santé, la peur du changement, la peur de perdre ce plaisir gustatif, …

Oui, nous avons tous peur de quelque chose, moi j’ai peur des serpents, lol… d’autres ont peur des végétariens.

Je crois qu’il est de notre devoir de veggies, de ne pas répondre à cette violence par de la violence, nous devons passer au dessus de tout cela. Notre démarche est pacifique ! C’est fondamental de le garder en tête, tant par les actes que par nos mots.

Comme m’a dit ce matin ma fille à la lecture de certains commentaires « Pourquoi font-ils ça, nous ne sommes pas méchants ! » Peace and love !

Végétalement vôtre,

Anne

Share

Jour 3 : Mes croyances sur l’aspect Social

Bonjour et bienvenue pour ce troisième jour de défi.

Nous allons démonter ensemble la plupart des croyances limitantes liées à l'aspect social du végétarisme :

  • Vous ne serez pas accepter par votre famille/vos amis si vous devenez veggie
  • Les repas de "sortie" vont être compliqués à gérer
  • C'est impossible de manger végétarien à la cantine ou lors de repas d'affaires
  • Personne ne vous comprendra !
  • Vous allez être rejeté !
  • Il va falloir expliquer, justifier, argumenter, ça vous fatigue d'avance !
  • Les repas sont des moments de partage, alors si l'on ne partage plus les mêmes plats, on ne partage plus rien !
  • Etre veggie c'est pour les faibles, les sensibles, les femmes, ... pas pour les "vrais hommes"
  • Etre veggie, c'est être intolérants, extrémistes
  • Le végétarisme une mode, et comme toutes les modes ça passera !

Si la vidéo se coupe, mettez la en pause et attendez quelques instants avant de la relancer.

Actions pour casser votre croyance

En regardant la vidéo, vous avez détecté une croyance limitante. Bravo ! Voici ce que vous devez faire : Tout d'abord l'accepter avec bienveillance, comprendre d'où cela vient, et vous pardonnez.
Vous pouvez également vous poser les questions suivantes (écrivez les réponses manuellement : l'écriture est un moyen exceptionnel pour prendre conscience et libérer les émotions)

  • En quoi cette croyance est-elle ridicule ou absurde ?
  • De qui est-ce que je tiens cette croyance et cette personne est-elle compétente dans ce domaine ?
  • Qu'est ce qui va m'arriver si je continue d'entretenir cette croyance ? (ma santé, mes relations, mes besoins, ...)

Vous pouvez aussi :

  • Vous créer un mantra positif à répéter aussi souvent possible afin de remplacer la croyance.
  • Faire des bonhommes allumettes pour casser les liens toxique inconscients entre vous et la croyance

Exercices Bonus :

  • Expérimentez l'humour lors de remarques sur le végétarisme
  • Expérimentez le "Je ne mange pas de ..." lors de choix de plats
  • Visualisez un moment que vous avez déjà vécu, où vous aviez rencontré des "veggies" intolérants. Imaginez comment cela aurait pu se passait plus positivement. Cela amènera des énergies positives pour les rencontres suivantes.

Colibri

Pensez à partager votre expérience et vos réflexions dans les commentaires?

Végétalement vôtre,

Anne