Les bonnes questions sur votre petit déjeuner

Bonjour à tous comme vous le savez, je fais des ateliers en ligne pour mes clients tous les mois. J’appelle ça les Antre’veggies Live. Au mois de janvier, nous avons abordé le thème des petits déjeuners. Ah vaste sujet ! Est-ce que c’est le repas le plus important de la journée comme certains le font entendre ?

petits-dejeuners
Personnellement je crois que si l’on est à l’écoute de son corps, il faut tester :

  • Tester de faire des jeunes intermittents, c’est-à-dire de ne pas manger au petit-déjeuner et de laisser son corps puiser dans ses réserves du dîner jusqu’au déjeuner.
  • Tester des petits déjeuners salés,  avec des œufs ou du fromage, des muffins aux carottes et à la cannelle, des gaufres aux oignons, et pourquoi pas les restes de la veille au soir ou un bon bol de soupe.
  • Tester le miam ô fruits, le pudding de chia, le porridge aux flocons d’avoine, les granolas…
  • Tester différents pains pour ses tartines, etc…

Alors ! S’écouter, écouter son corps, qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Tout d’abord sonder vos envies au réveil :

  • Avez-vous réellement faim lors de votre lever ?
  • Mangez-vous par habitude ou parce que votre maman/papa/conjoint… vous a dit qu’il fallait absolument manger pour avoir des forces ?

Puis ensuite observez-vous dans la matinée :

  • Avez-vous faim très rapidement vers 10/11h du matin ?
  • Avez-vous des difficultés de concentration ?
  • Avez-vous des sensations  de lourdeur ?
  • Sentez-vous une perte d’énergie ?
  • Avez-vous envie de grignoter ?
  • Vous sentez-vous de mauvaise humeur ?

Vous pourrez même vous reposer ces questions tout au long de la journée, car démarrer avec LE petit-déj qu’il vous faut, aura des répercussions sur votre repas du midi (Avez-vous un gros appétit ou non ?) et même sur votre après-midi ( Avez-vous envie de grignoter ? Avez-vous besoin d’un goûter ?)…

Nous sommes évidemment tous différents, nous avons des activités différentes, et il est donc normal que nous ayons des petits déjeuners différents. Il faut noter toutefois certains axes qui aident la majorité des personnes à voir un petit-déjeuner qui leur apporte  de l’énergie durable et qui contribue à la bonne santé de leur corps

Tout d’abord il est nécessaire de réhydrater son corps : café, thé, rooisbos, tisane, eau… L’important est vraiment de limiter un maximum le sucre. Pour ceux qui ont l’habitude de boire un jus de fruit, je vous encourage réellement à prendre du « pur jus » de fruits avec pulpe, histoire d’avoir un peu de fibres pour que ce jus de fruit ne réagisse pas comme un simple sucre blanc. (Je vous renvoie sur l’article « La dépendance au sucre »)  Rien ne vaut donc mieux qu’un fruit entier. Soyez également vigilants sur les laits végétaux car de nombreux possèdent là aussi des sucres ajoutés.

Ensuite il vous faut :

  • Des glucides complexes : du pain complet, aux céréales, au son, au seigle. Variez les plaisirs ! Préférez les céréales complètes ou semi complètes afin de gagner en satiété et faire le plein de protéines et d’énergie pendant longtemps. Là aussi je vous renvoie à l’article « Plus c’est blanc, plus c’est vide ! « 
  • Une matière grasse : du beurre, margarine, ou encore pour mieux varier les plaisirs des purées d’oléagineux : amande, cacahuète, pistache etc…
  • Des protéines : des oléagineux (des noisettes, des amandes), des laitages (fromage blanc, yaourt, lait, fromage) ou des œufs (à la coque, en brouillade).

Un aliment peut évidemment faire partie de plusieurs catégories.

Alors voici donc quelques exemples :

  • Thé, tartine de pain de seigle, confiture, beurre, yaourt
  • Café, fromage blanc, céréales complètes avec des noisettes, des abricots secs
  • Tisane, œuf à la coque, mouillette beurrée sur du pain aux 5 céréales
  • Chicorée, pain de son, fromage
  • Rooisbos, un Miam ô Fruit (Voir aux éditions du Rocher, Le guide du miammeur de France Guillain)
  • Tisane, pudding de chia à la fleur d’oranger, rondelles de banane, cerneaux de noix

Miam, ça me fait envie tout ça Et vous, que mangez-vous au petit déjeuner ? Qu’avez vous constaté en écoutant votre corps ?

Végétalement vôtre,

Anne

PS : Aujourd’hui, j’ai eu plein de retour sur mon antre’veggies sur ces fameux petits-déjeuners et je me suis dite que j’aimerai en faire profiter encore plus de personnes. Ça ne vous tente pas vous ? Je vous explique une technique culinaire particulière, je vous donne plein de recettes, je vous booste et réponds à vos questions ! Et tout ça pour un mini-prix !

Allez ! Venez découvrir le programme Veggie Boost !  Ce programme vous boostera toujours plus loin avec bienveillance et bonne humeur vers une alimentation plaisir et santé. Des recettes, des lives, des challenges, une super communauté bienveillante ! C’est le moment ou jamais ! J’ouvre les inscriptions  jusqu’au  dimanche 11 février 2018. Et les 10 premiers auront un cadeau ! Pour en savoir plus cliquez sur l’image :

veggie-boost

Share

Chapitre 2.4 : Je me compose un repas équilibré

Cher néo-veggie, aujourd’hui dans ce module 2.4, nous allons mettre en pratique la théorie des deux premiers chapitres. C’est le moment de savoir ce qu’on met dans nos repas.

Nous verrons en détail quoi mettre au petit déjeuner pour ne pas avoir le coup de barre d’onze heures.

Nous nous pencherons également sur les deux autres repas que sont le déjeuner et le dîner.

Nous aborderons le thème des desserts et des entrées et de la variétés des mets.

Enfin, nous aborderons des astuces pour garder le plaisir de manger, tout en sachant équilibrer ses apports.

Si la vidéo se coupe, mettez la en pause et attendez quelques instants avant de la relancer.

repas

Exercice :

  • Regardez si vos petits déjeuners ont tous les apports nécessaires : protéines, apports hydriques, glucides complexes, matière grasse.
  • Testez d’autres aliments pour vos petits déjeuners et observez comment votre corps réagit.
  • Créez vos repas en faisant attention à l’équilibre : Glucides complexes, protéines, matière grasse, légumes
  • Partagez votre expérience dans les commentaires.