Epicez-vous ?

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’épices. Dans ma famille, on n’utilisait pas beaucoup d’épices, un petit peu de cannelle, un petit peu de curry et bien sûr de la vanille. Et du coup quand on me parlait d’épices, je pensais tout de suite au piment, au nez qui pique, à la gorge en feu,… Bref j’étais pas trop épices.
Mais au bout de quelques mois de végétarisme, il fallait que je me rende à l’évidence, ma cuisine était fade, triste,… Je tournais en rond avec les saveurs, mes légumes d’aujourd’hui ressemblaient à mes légumes d’hier.

epices-vegetarienHeureusement pour moi, j’ai eu la chance de travailler une semaine dans un restaurant végétarien dans la région bordelaise, qui s’appelle la soupe au caillou. Cela a été une grande révélation ! Chaque plat avait sa propre épice, ça pétille en bouche sans m’arracher des larmes ! C’était bon, c’était parfumé, c’était goûteux ! Cela a été  une grande leçon pour moi ! Cela m’a ouvert des portes incroyables, ma créativité a été sans limite !

Et depuis ce jour, ma cuisine a changé du tout au tout !

J’ai donc appris à cuisiner les épices, à découvrir de nouvelles saveurs,… c’est d’ailleurs de ce restaurant que je tiens mon fameux glaçon ail-gingembre. Pour ceux qui n’ont pas suivi, j’en mets un petit peu partout. Je coupe de l’ail et du gingembre en même quantité en petits dés, puis je les mélange ensemble et les congèle dans des bacs à glaçons. Du coup c’est une base extrêmement goûteuse que je fais rissoler avec la plupart du temps des oignons, à chaque plat du style « mijotés », couscous etc…

J’ai découvert la saveur de la cardamome entière, de la noix de muscade râpée fraîchement, j’ai découvert la fève tonka, qui a un délicieux parfum entre le caramel, le chocolat et la vanille, le poivre de Timut qui a un goût délicieux d’agrumes. J’ai découvert l’épine-vinette, une baie rouge acidulée qui fait sensation dans une poêlée de légumes.

J’ai appris à les choisir, j’ai appris à les conserver et j’ai appris à les cuisiner. Depuis je me suis achetée un pilon et un mortier, j’utilise la plupart du temps des épices entières fraîchement pilées ou fraîchement râpées. J’utilise également la chaussette à thé pour laisser infuser les saveurs dans mes soupes ou mes mijotés.

Je vous encourage vraiment à essayer plein d’épices. Sortez des sentiers battus, testez de nouvelles saveurs,… Rien qu’en fermant les yeux et en humant votre assiette, vous voyagerez aux quatre coins du monde : du Mexique à l’Italie, en passant par le Maroc, l’Asie, l’Inde, la Thaïlande ou les îles créoles …

Bref vous l’avez compris, cuisiner avec des épices est une clé de succès pour prendre plaisir à manger végétarien. J’y consacre d’ailleurs tout un chapitre dans le programme « comment devenir végétarien »

Epicement vôtre,

Anne

PS : Vous pouvez toujours m’aider à faire connaitre le végétarisme en donnant quelques euros et/ou en partageant ma campagne de financement participatif.

PS2 : Je suis en train de vous préparer une surprise. Cela devrait sortir demain. J’ai trop hâte de vous le présenter ! Cela s’appelle le Veggie Boost !

Share

Jour 2 : Mes croyances sur le Goût

Bonjour et bienvenue pour ce deuxième jour de défi.

Nous allons démonter ensemble la plupart des croyances limitantes liées au goût et au végétarisme :

  • J'aime trop la viande pour être veggie
  • Il va me manquer quelque chose dans mon assiette si je n'ai pas de viande
  • Je n'aime pas les légumineuses, je ne peux pas être végétarien
  • Je n'aime pas les légumes, je ne peux pas être végétarien
  • Je n'aime pas le soja, je ne peux pas être végétarien
  • La cuisine veggie, c'est fade et triste !
  • La cuisine veggie ne cale pas, on a tout le temps faim !
  • Etre veggie, c'est être au régime tout le temps
  • On ne mange plus rien quand on est veggie

Si la vidéo se coupe, mettez la en pause et attendez quelques instants avant de la relancer.

Actions pour casser votre croyance

En regardant la vidéo, vous avez détecté une croyance limitante. Bravo ! Voici ce que vous devez faire : Tout d'abord l'accepter avec bienveillance, comprendre d'où cela vient, et vous pardonnez.
Vous pouvez également vous poser les questions suivantes (écrivez les réponses manuellement : l'écriture est un moyen exceptionnel pour prendre conscience et libérer les émotions)

  • En quoi cette croyance est-elle ridicule ou absurde ?
  • De qui est-ce que je tiens cette croyance et cette personne est-elle compétente dans ce domaine ?
  • Qu'est ce qui va m'arriver si je continue d'entretenir cette croyance ? (ma santé, mes relations, mes besoins, ...)

Vous pouvez aussi :

  • Vous créer un mantra positif à répéter aussi souvent possible afin de remplacer la croyance.
  • Faire des bonhommes allumettes pour casser les liens toxique inconscients entre vous et la croyance

Exercices Bonus :

  • Feuilletez des livres de cuisine végétalienne ou végétarienne, allez sur des forums de recettes et Salivez !
  • Allez manger dans un "vrai" restaurant veggie : vous verrez, c'est , c'est bon, c'est rassasiant
  • Listez l'ensemble des légumes que vous aimez

Colibri

Pensez à partager votre expérience et vos réflexions dans les commentaires?

Végétalement vôtre,

Anne