Oui, c’est pas tout gratis !

Bonjour à tous et à toutes, aujourd'hui je vais me lâcher et cela ne va pas plaire à tout le monde ! Oui oui... je vais vous parler d'un sujet qui m'étonne chaque jour un peu plus : les remarques de certaines personnes pour mon activité !
 
Sous le prétexte que j'aide des personnes, je ne devrais pas me faire rémunérer.
 
billet-euros-3

Lire plus

Jour 6 : Mes croyances sur le Coût

Bonjour et bienvenue pour ce sixième jour de défi.

Nous allons démonter ensemble la plupart des croyances limitantes liées au coût d'une alimentation végétarienne :

  • Être végétarien c'est pour les bobos, les riches !
  • ça coûte cher de manger végétarien/végétalien

Si la vidéo se coupe, mettez la en pause et attendez quelques instants avant de la relancer.

Actions pour casser votre croyance

En regardant la vidéo, vous avez détecté une croyance limitante. Bravo ! Voici ce que vous devez faire : Tout d'abord l'accepter avec bienveillance, comprendre d'où cela vient, et vous pardonnez.
Vous pouvez également vous poser les questions suivantes (écrivez les réponses manuellement : l'écriture est un moyen exceptionnel pour prendre conscience et libérer les émotions)

  • En quoi cette croyance est-elle ridicule ou absurde ?
  • De qui est-ce que je tiens cette croyance et cette personne est-elle compétente dans ce domaine ?
  • Qu'est ce qui va m'arriver si je continue d'entretenir cette croyance ? (ma santé, mes relations, mes besoins, ...)

Vous pouvez aussi :

  • Vous créer un mantra positif à répéter aussi souvent possible afin de remplacer la croyance.
  • Faire des bonhommes allumettes pour casser les liens toxique inconscients entre vous et la croyance

Exercices Bonus :

  • Faites vos courses et comparez les prix des légumineuses, des céréales, par rapport à de la viande ou du poisson. Combien de repas pouvez-vous faire au kilo ?
  • Comparez votre budget alimentaire sur un mois avec viande et un mois achat de viande.

Colibri

Pensez à partager votre expérience et vos réflexions dans les commentaires?

Végétalement vôtre,

Anne