Je reprends le rythme !

Ça y est ! Les vacances c’est fini !

J’ai récupéré mes enfants depuis quelques jours, et j’ai tenté au vu de la rentrée qui approche de remettre tout le monde dans le rythme (et moi la première bien sûr ). Le rythme du sommeil, le rythme des horaires d’activités, des devoirs, de l’école mais aussi le rythme des repas. Comme dans de nombreuses familles, les repas ont été plus cool pendant les vacances… Il n’y avait plus vraiment d’horaire, de régularité… on s’est lâché sur les repas « vite fait » sans trop faire dans les repas équilibrés : miam miam les pizzas, les sandwiches et les glaces… Allez dites moi que vous avez fait pareil !? Lol…

femme-debordee
Et puis mes enfants qui adorent pourtant ma cuisine veggie ont eu du mal à se refaire à mes petits plats. C’est vrai qu’ils ont mangé à droite et à gauche pendant deux mois, et le choc a été rude : « ah oui c’est vrai, chez maman y’a plein de légumes et de céréales bizarres. Et puis y’a pas de viande ! Pas de jambon, pas de lardons ! » J’avoue que cela a été un peu vexant pour moi. Lolll

Alors je me suis armée de patience et d’humour… J’ai dû leur refaire une période d’adaptation (comme pour les bébés ). J’ai remis petit à petit les légumes qu’ils aimaient « moyen moyen » ; J’ai dû cacher les légumes verts dans des muffins salés, dans des samoussas, des purées maison, dans une poêlée de légumes qu’ils aiment, ou planqués sous un tas de graines de courges, etc… Il a fallu beaucoup rusé, mais hier soir, j’ai eu droit à un « Maman c’est trop bon ton risotto ». Bon en fait, c’était plutôt du « Millesoto » (avec du millet) et j’y avais caché du poireau ni vu ni connu, mon fils a adoré. Ce midi, j’ai fait des galettes avec du céleri rave caché dedans (heureusement la betterave couvrait le goût)… Deuxième succès ! Ouf, ils mangent (et apprécient) à nouveau mes petits repas équilibrés et faits maison ! 

Deuxième chose que la rentrée bouscule, c’est notre rythme ! Ah ben, j’avoue que je me suis bien détendue durant cet été et j’ai été bien dépassée sur ces premières journées d’école. Il faut dire qu’il y avait toujours quelque chose pour entraver notre organisation (ma fille qui ne retrouvait pas ses fournitures toutes neuves à 18h pour la rentrée du lendemain ! le nouveau sport de mon fils, les « tonnes » de papier administratifs à remplir pour les diverses inscriptions, la reprise des rendez-vous médical,… et hop là, le repas n’était pas près à temps. Du coup, on mangeait tard, ils se couchaient tard, je m’énervais, ils étaient fatigués le lendemain, donc plus irritables ! Bref, je ne vous fais pas un dessin, vous devez bien comprendre ce qu’il se passait dans ma maison…

Alors, je me suis mise à recenser toutes les bonnes astuces que j’avais mis en place les autres années (ben oui, j’y arrivais « avant »), et j’ai vite repris mes habitudes.

C’est alors que l’idée d’un programme en live pour vous aider m’est arrivée ! Je voudrais vous donner une sorte de boite à outils pour gagner du temps, tout en faisant manger vos enfants de façon équilibrée et veggie. Tout ça de façon très dynamique  avec des lives (à voir et revoir en replay), et une superbe communauté de femmes motivées et motivantes.

Qu’est-ce que vous en pensez ? Est ce que cela vous intéresse ? Dites le moi dans les commentaires ! Que je vous prépare cela dare dare (entre deux petits plats fait maison lol)

Share

Est ce que bio et veggie, c’est pareil ?

On me demande régulièrement si les Veggies mangent forcément bio. C’est vrai que les termes Veggie et Bio sont souvent associés.

bio

Manger bio, signifie manger des aliments qui ont été cultivés de façon traditionnelle sans utilisation de pesticides de synthèse. On peut donc trouver des légumes, des fruits, des céréales, des légumineuses, des plats cuisinés et bien sûr de la viande bio. Quand on parle de viande bio, cela signifie que les animaux ont été nourris en grande partie avec des céréales ou autres aliments issus de l’agriculture biologique. Le cahier des charges d’alimentation bio entraîne d’autres critères comme la limitation des additifs alimentaires, le nombre d’animal  par m²… Attention néanmoins il existe plusieurs certification bio, et toutes ne se valent pas.

Mais bon, vous l’avez compris, on peut manger bio et omnivore, tout comme on peut manger végétarien et bio.

Ce sont vraiment deux notions complètement différentes.

Pourtant lorsqu’on devient Veggie, on prend conscience de manière assez forte de l’impact de la nourriture sur notre santé et sur notre environnement.

Le bio et le végétarisme ont donc des valeurs en commun : l’écologie, le respect de la planète, la santé des consommateurs.

C’est pour cela que la majorité des personnes Veggie se tourne vers une alimentation biologique (au moins partiellement). Comme je le disais hier dans mon Facebook live sur le thème « Pourquoi devenir Veggie, trouver ses motivations » que vous pouvez trouver en replay sur YouTube ici : Manger un repas sans viande, sans produit laitier et bio, c’est émettre du gaz à effet de serre autant que si vous rouliez avec votre voiture pendant 281km (ce qui est déjà énorme !). Mais manger un repas avec de la viande et des produits laitiers non bio, c’est comme faire 4758km (Chiffres de la foodwatch)

Alors vous allez me dire, oui mais le bio c’est cher ! Et bien quand on devient Veggie, c’est du coup beaucoup plus faisable. Je m’explique : quand vous achetez de la viande et du poisson de qualité (même si ce n’est pas forcément bio), vous impactez fortement votre budget alimentaire. Lorsque vous décidez de ne plus consommer de viande ou de poisson, vous pouvez alors reporter cet argent sur des aliments végétaux bios, sans que cela « tue » votre porte-monnaie. Et hop, une pierre, deux coups pour votre santé !

Un autre motif qui incite les Veggies à faire leurs courses dans des magasins bio, c’est le fait de trouver beaucoup plus de choix au niveau des céréales par exemple ou des légumineuses ou des farines un peu spécifiques. Essayez donc de trouver de la farine de pois chiche ou des haricots Borletti ou même de l’amarante dans votre supermarché ! Comme je vous l’ai déjà dit, il est super important de ne pas faire qu’enlever des aliments de votre alimentation, il faut également en ajouter. Alors transformez-vous en aventuriers du goût, pour diversifier votre alimentation, pour découvrir de nouveaux horizons, pour faire frétiller vos papilles.

Autre point et pas des moindres pour votre santé : C’est dans la peau des fruits et légumes que l’on trouve le plus de vitamines, et aussi le plus de pesticides. Donc, je vous encourage à soi : manger la peau de vos fruits bio et légumes bio, soit peler vos fruits et légumes non bio ! Je rappelle qu’un lavage de fruits et légumes à l’eau vinaigrée n’enlève pas les pesticides, juste les bactéries (et c’est déjà pas mal, lol). De même, il est bien mieux de manger des céréales complètes ou semi-complètes, mais là aussi, jen ne vous conseille pas de manger des céréales complètes ou semi-complètes non bio, car c’est bien l’enveloppe du grain qui conserve la plus part des nutriments et des pesticides.

Végétalement vôtre,

Anne

PS : Vous avez aimé cet article ? Vous prenez plaisir à me suivre ? Alors donnez moi un coup de pouce. Je souhaite gagner en visibilité afin de diffuser mon message à un plus grand nombre de personne. En autre, je voudrais être exposante au salon Veggie World à Paris en octobre prochain. Pour aider, vous pouvez me donner des sousous ou/et partager ma campagne de financement participatif. Je vous remercie de tout cœur.

https://bluebees.fr/fr/project/339-je-deviens-vegetarien

Share

Aujourd’hui, y’a pas de viande

Hier, j’ai fait un délicieux couscous de légumes, avec une bonne semoule épicée, des raisins secs, du panais, des carottes, de la patate douce, des courgettes, de la cardamome, de la coriandre, … c’était hyper bon !

aujourdhui-y-a-pas-de-viande

Je ne sais plus si je vous l’ai déjà dit, mais mon chéri adoooooooore la viande. À la maison, il a choisi de manger végétarien. Il a compris que c’était mieux pour sa santé, que ça faisait du bien pour la planète etc… Mais dès qu’il le peut, il prend un plat avec de la viande ou du poisson. Lolll…. J’avoue que depuis qu’il a pris cette décision (tout seul comme un grand) c’est beaucoup plus facile pour moi dans mon organisation quotidienne. Néanmoins, si je ne veux pas qu’il fasse la moue devant son assiette, je dois ruser pour qu’il ne ressente pas de manque, pour qu’il n’ait pas l’impression qu’il n’ait que des légumes dans son assiette. Alors c’est vrai que pour mon couscous, j’aurais dû y mettre du faux chorizo ou des saucisses végétales.

Au fil du temps, j’ai compris qu’il lui fallait un élément central dans son assiette. Je vous donne des exemples : Si je lui mets des boulettes de lentilles ou un steak de quinoa avec des petites carottes poêlées aux oignons, tout va bien. Si je lui mets des petits lardons de tofu fumé dans ses pâtes, tout va bien. Je peux aussi faire un petit caquelon de crumble de légumes, et lui mettre à côté d’un peu de riz. Ou lui faire un muffin salé avec des petites courgettes à côté. Vous comprenez ce que je veux dire ?

En fait cela ne change rien à l’équilibre de l’assiette, mais je joue avec les formes et avec les contenants (caquelon, verrine, mini-soupière, …). Et je vous jure cela marche très bien. Il oublie du coup qui n’a pas eu sa ration de viande. L’astuce est simple n’est-ce pas ?

Mais peut-être que vous vous dites que vous ne savez pas faire de boulettes de lentilles, ou de steak de quinoa ? Ou que vous ne savez pas utiliser du tofu ? Et bien je vous réponds qu’il est très facile d’apprendre ces techniques de cuisine. Lorsque je me fais des boulettes de lentilles, j’en fais deux ou trois fois plus que pour le repas du jour. Et hop je congèle le reste, et cela me fait des repas vite fait bien fait pour les jours de flemme ou pour quand je n’ai pas le temps.

Je vous ai préparé deux programmes en e-learning pour apprendre toutes les techniques de base pour cuisiner les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots grain, graines de soja jaune, …) et le tofu. En très peu de temps, vous saurez vous faire (et inventer) de délicieuses boulettes de pois chiches, des tartinades de haricots rouges… Fini les mous de votre chéri devant votre plat végétarien, bonjour la variété des menus équilibrés, bonjour les saveurs ! Allez lancez-vous, ils sont pour l’instant à tout petit prix pour encore quelques jours, après ils repasseront au tarif normal. Je vous y attends

Végétalement vôtre,

Anne

packlegtofu-ouijesuissupermotive

Share

Pas d’ennui avec les légumes

Aujourd’hui, comme tous les samedis matins, je suis allée faire un petit tour au marché de producteurs de ma ville, pour acheter mes légumes frais. Au milieu des étals, je pensais à certaines de mes clientes qui me disent : « Je cuisine mes légumes toujours de la même façon. »

legumes-marche

Comment ? Comment est-ce possible ? Bon, pas de panique je vais vous donner plein d’astuces.

Déjà vous pouvez jouer avec les cuissons : cuisson vapeur, poêlée, ou rôtie au four, ou même frite. Cela vous permettra de jouer avec les goûts mais également avec les textures. Vous pouvez également cuisiner la plupart de vos légumes en purée (seul ou en duo) ou en crudités.

N’hésitez pas non plus à aromatiser vos légumes : Les épices jouent un rôle non négligeable au plaisir gustatif, mais également les herbes fraîches, etc… l’ail, l’oignon, les purées d’oléagineux, les graines, les champignons, la moutarde…

Les légumes peuvent être également une base pour faire des pâtisseries salées : Un petit crumble de légumes, un muffin, une tarte, une quiche, un cake, un steak végétal, des beignets, des soufflés …

Bon bon, vous voulez des exemples plus concrets lol…. prenons en exemple la carotte. Vous pouvez les faire en rondelles à la vapeur puis poêlées avec un peu d’ail, une cuillère de pâte à curry jaune et quelques graines de coriandre. Sinon vous pouvez les faire en purée avec de la patate douce, de la cannelle et des noisettes grillées. Ou encore en gaufres salées avec des carottes râpées et du basilic. Ou encore en crudités râpées avec de la betterave crue, des framboises et du vinaigre balsamique. Ou en mijoté avec des pois chiches, des oignons, de la sauce tomate et du chorizo végétal.

Alors est-ce que ça vous donne des idées ? Vous en voulez d’autres ? Le chou-fleur. Bien sûr, vous pouvez le faire vapeur puis revenu avec des oignons et du persil . Mais si pour changer vous lui mettiez des cacahuètes avec, et une petite crème à la coco. Vous pouvez également le faire en beignet avec des épices chili et d’autres légumes (brocoli, romanesco),… ou en faire une soupe avec des pommes de terre, des oignons et du curry. Ou les manger crus trempouillés dans du houmous. Ou le faire en soufflé avec du fromage et de la muscade.

Il est vraiment important, que vous gardiez cette curiosité de tester des recettes que vous ne connaissez pas, … cela vous aidera à garder plaisir de manger veggie, à développer votre créativité,…

Allez je vous mets au challenge : Tester une nouvelle recette au moins par semaine, sortez de votre zone de confort, vos papilles vous diront merci. Qui relève ce défi ?

Végétalement vôtre,

Anne

PS : En parlant de défi, je vous propose de relever gratuitement le défi « je casse mes croyances et devient veggie ». Ce défi peut vous aider à mettre en relief ce qui vous bloque pour passer à l’action. Enjoy !

bandeau-defi-croyances

Share

Comment remplacer les œufs en pâtisserie ?

Bonjour à tous et merci à Anne de m’accueillir ici Je suis ravie de partager avec vous mes petites astuces !

Je suis Anne-so, blogueuse et végétalienne depuis Janvier 2016 et vraie gourmande  Aujourd’hui on va parler ensemble de pâtisseries, de petites douceurs et de leurs alternatives « cruelty-free » !

mousse-chocolat

Je ne vais pas vous faire un laïus sur les conditions d’élevages des poules pondeuses et de pourquoi il faut absolument arrêter de consommer des œufs, j’ai écrit un long article sur mon blog à ce sujet, si cela vous intéresse.

Aujourd’hui on va plutôt faire dans le positif et la pédagogie, et je vais vous montrer comment on peut facilement remplacer les œufs dans les pâtisseries, pour que vous puissiez essayer, vous amuser et vous faire votre propre idée.

Impossible de faire une mousse au chocolat ou un gâteau sans œufs ?

Je le croyais aussi avant mais je vais vous montrer que si c’est tout à fait possible ! Voyons ensemble 3 façons de remplacer les œufs :

Dans la mousse au chocolat :

mousse-au-chocolatAccrochez-vous bien car je pense que vous ne soupçonnez pas l’ingrédient que je vais vous dévoiler pour remplacer les blancs d’œufs dans la mousse au chocolat… L’aquafaba !

L’aqua-quoi ?? L’aquafaba est le nom « scientifique » pour désigner le jus de pois-chiche. Ne faites pas beurk, je vous explique !

Le « jus de pois-chiche » est en fait l’eau dans laquelle vous allez cuire vos pois-chiches (ou bien l’eau contenue dans la boîte de conserve si vous les achetez en boîte). Il se trouve que ce jus un peu visqueux, une fois battu en neige comme on le ferait avec les blancs d’œufs, en prend la même consistance. ET n’a pratiquement pas de goût !

La première fois que j’en ai entendu parler, je pensais que j’allais me retrouver avec une mousse au chocolat salée avec un arrière-gout de pois-chiche, beurk, mais en fait pas du tout, l’aquafaba est plutôt neutre et on ne sent pas le goût.

Pour l’utiliser : comptez environ 2 cuillères à soupe d’aquafaba (en version liquide, non battue) pour remplacer un œuf. Battre le tout en neige, ajoutez du sucre, du cacao et placez au frais. Puis régalez-vous 😉

D’autres alternatives pour remplacer les œufs dans la mousse au chocolat ? Par ici : https://lecarnetdanneso.com/defi-vegan-mousse-au-chocolat-vegan/

Dans les gâteaux :

Pour les pâtisseries, les œufs sont souvent utilisés soit comme liant ou pour faire gonfler la pâte.

Pour le côté liant, c’est assez facile à remplacer !

compote-de-pommeMes ingrédients préférés pour remplacer : la compote de pomme (parfaite dans un gâteau ou des biscuits moelleux) et les graines de lin moulues mélangées à de l’eau. Ces dernières, une fois trempées dans de l’eau, prennent une consistance gélatineuse vraiment surprenante et parfaite pour faire tenir une pâte à crêpes ou à gâteau.

graine-linAu niveau des doses, pour remplacer 1 œuf, comptez environ 50 grammes de compote de pomme ou 1 cuillère à soupe de graines de lin finement moulues mélangées à 2 cuillères à soupe d’eau (attendre 10 petites minutes que le mélange devienne gélatineux).

Les deux ont un goût plutôt neutre qui n’altèrera pas votre préparation.

Régalez-vous bien ! 😉

Share

Qu’est-ce qu’on mange ?

Si comme moi, dès le retour du goûter et de l’école, vos enfants vous demandent : « Maman, qu’est-ce qu’on mange ?  » ou peut-être que c’est tout simplement votre petite voix intérieure qui vous dit avant chaque repas : « bon ! qu’est-ce qu’on mange ? »

quest-ce-qu-on-mange

Bref, cette question peut être un vrai stress au quotidien, surtout quand on est au début d’un changement d’alimentation. Car on n’a pas encore vraiment ses repères et le soir, entre les devoirs, les tâches ménagères et le repas à préparer, ben on n’a pas trop de temps de passer à réfléchir devant nos placards au menu du jour !

Avant, on se disait « tiens j’ai des saucisses, je vais faire des carottes avec ». Et hop la décision est prise et l’action suit facilement. Mais maintenant que nous n’avons plus la viande comme repère pour notre repas, on peut se sentir dans l’impasse. Cette réflexion quotidienne, voire deux fois par jour, peut fortement diminuer notre motivation à devenir veggie.

Alors qu’est-ce qu’on peut y faire ?

Pour contrer ce flou, on peut se créer un menu type pour la semaine, une sorte de roulement sans plats très précis, mais qui nous guiderait, tout en gardant une certaine variété et créativité. Sisi, c’est possible, je vous donne un exemple :

  • Le lundi : pâtes ou risotto. Dans cette famille, vous pourrez varier entre des lasagnes, des cannelloni, des pâtes bolognaises, des pâtes aux champignons, un risotto de poireaux, un risotto de petits légumes, ou un risotto avec du millet ou du quinoa au lait de coco,… enfin vous comprenez le principe.
  • De même pour le mardi, ce pourrait être : steak de légumes ou galette de céréales. Maison ou pas.
  • Le mercredi : légumes farcis (courgettes, tomates, pommes de terre, choux, … )
  • Le jeudi : œufs ( à la coque, en omelette, au plat, brouillé etc…).
  • Le vendredi : c’est sandwich (croque au chèvre épinard, veggie burger, tartinade, …).
  • Le samedi : Tofu ou tempeh.
  • Le dimanche : pâtisserie salée avec une pizza, une quiche, des muffins salés etc…

Bien sûr, ce n’est qu’un exemple pour vous expliquer le principe. Vous pourrez vous créer d’autres famille de plats qui vous parlent plus, par exemple : gratin/hachis, soupe, salade composée, …

Pour ma part, afin de faciliter vraiment mon organisation, je fais toujours pour deux repas : je cuisine pour le repas du soir et je réchauffe pour le lendemain midi. Cela me permet de limiter mon temps en cuisine, et de ne pas manger de repas pareil dans la même journée afin de varier les apports nutritionnels.

Comme vous le remarquez également, je ne parle pas des légumes d’accompagnement, des entrées ou des desserts. Mais vous pouvez très bien les intégrer dans votre menu.

Alors cela peut vous sembler un peu routinier, mais après avoir testé plusieurs types d’organisation, ce menu « dans les grandes lignes » permet de me donner un repère facile pour faire mes courses et mes repas , sans perdre de ma créativité.

Cela me facilite grandement la vie ! Et je gagne du temps ! Je vous conseille vraiment d’essayer, si vous avez des problèmes pour constituer vos repas.

Grâce à l’accompagnement individuel Go Veggie, je résous tous les jours des problématiques de ce genre, déblocages que certains ont dans leur démarche d’alimentation végétale.

Et vous ? Quel est votre blocage ? Quel est votre frein ? Qu’est-ce qui vous empêche de prendre plaisir à votre alimentation végétale ? Qu’est-ce qui vous empêche de passer à l’action et de devenir végétarien ou flexitarien ? La plupart des personnes se ruent sur des recettes, et oublient souvent les aspects psychologiques et organisationnels de ce changement d’alimentation.

Je me propose de vous aider en toute bienveillance, comme je l’ai déjà fait pour des dizaines de personnes avant vous ont réussi à passer ce cap handicapant et qui prennent aujourd’hui plaisir à vivre leur végétarisme. Cela vous fait envie ! Il me reste quelques places ! Goooo Veggie !!!

Végétalement vôtre,

Anne

banniere-go-veggie-8

Share

Organisation et vie pratique

Dans cette rubrique, vous aurez un ensemble d’articles qui vous aideront au quotidien à vous organiser, à gagner en sérénité et en plaisir. Nous parlerons des courses, des enfants, de la communication, des menus, ...

N'hésitez pas à partager et à mettre des commentaires en bas de chaque article.

Enregistrer

Enregistrer

Bonne lecture 😉

Végétalement vôtre, Anne


 

Aujourd'hui, y'a pas de viande !

Est-ce que bio et veggie, c'est pareil ?

Je reprends le rythme !

Laissez entrer les enfants en cuisine

Comment remplacer les oeufs en pâtisserie ?

Pas d'ennui avec les légumes

C'est quoi qu'on mange ?

Frais mes légumes, frais !

Les enfants végétariens

Noël happy-veggie ou Noël prise de tête ?

Cuisiner végétarien prend plus de temps

La reine des veggies restes

Frais mes légumes, frais !

Bonjour, aujourd’hui nous allons parler de la fraîcheur et de la qualité nutritive de nos légumes.

panier légumes

Lire la suite →

Share

Laissez entrer vos enfants en cuisine

Bonjour à tous, j’espère que vous avez passé un bon week-end.

Moi j’ai cuisiné avec mes enfants. Samedi, avec ma fille Camille de 10 ans, j’ai fait des cannelloni avec des carottes et des courgettes. C’était succulent ! Dimanche, avec mon fils Adam de 8 ans, nous avons préparé une salade verte avec des tomates et un petit vinaigre balsamique à la tomate, puis des spaghettis de patate douce, avec des spaghettis de blé dur semi-complètes et une petite sauce faite de tofu curry Mango, d’oignons poêlés, de poivrons jaunes et de crème d’avoine. Je précise que ce sont des recettes inventées par mes loulous ! (je me dis que la relève est bien assurée, lol). En dessert, il nous a préparé une petite salade rafraîchissante avec de la pastèque, des fraises. Nous y avons rajouté également un petit peu de zeste de citron vert pour la “pepser” un petit peu et des épines vinettes. Lire la suite →

Share

La reine des « veggies » restes

reineMes enfants m’appellent la reine des restes. Peut-être que cela ne semble pas très flatteur à vos yeux, mais moi, j’adore ! Car je sais qu’ils le disent en se léchant les doigts et en étant un peu épatés quand même, lolll…

J’avoue que je fais même un peu exprès d’en faire trop ! Je cuis trop de riz, trop de lentilles, trop de légumes, etc… Comme cela, j’ai des restes déjà cuits, et en un tour de main je peux leur faire une deuxième jeunesse, ni vu, ni connu ! Alors voici quelques astuces pour gagner du temps et cuisiner vos restes. Lire la suite →

Share

Devenir veggie, pour moi c’est impossible !

croyances-veggie-1Je rencontre beaucoup de personnes qui veulent devenir veggies mais qui ne le font pas. Je me suis demandée qu’est-ce qui pouvait bien les freiner ? Pourquoi ne passaient-elles pas à l’action ? En fait, je me suis rendue compte que ces personnes-là étaient tout simplement accrochées à des croyances limitantes sans s’en rendre compte.

Bien sûr, je ne fais pas cet article pour me moquer, on a tous des croyances limitantes dans des domaines différents.

Lire la suite →

Share

Faire ses courses, une action santé et écologique

Pour moi, faire ses courses n’a pas toujours été une partie de plaisir. panier-legumes-bio

Si comme moi, vous essayez de les caser entre les activités sportives des enfants et le ménage, je vais vous inviter par cet article à voir cette tâche du quotidien d’une façon différente.

Lire la suite →

Share

Les étapes pour devenir végétarien

En ce début d’année 2017, certaines personnes ont décidé de devenir végétariennes ! Bravo ! La motivation est vraiment le premier jalon de cette démarche. Ensuite, il faut vous poser plein de questions : du genre quand ? comment ? Aujourd’hui, je vous propose donc de choisir vos étapes pour réussir votre challenge. Voici trois méthodes :

Lire la suite →

Share

Noël happy-veggie ou Noël prise de tête ?

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, et en tant que veggie, une certaine angoisse peut apparaître…

emoticon-prise-tete« Vous vous voyez autour de votre famille qui déguste le foie gras maison de grand-mère, avec dans votre assiette juste 3 feuilles de salade. Votre mère n’arrête pas de vous dire que vous êtes pâlichonne. Votre tante vous sert des marrons (aux lardons bien sûr). Votre père vous chambre en disant « Oh tu ne sais pas ce que tu loupes ma chérie! ». Votre cousin dubitatif, ne cesse de poser des questions sur ce que vous mangez ? Comment faire pour ne pas avoir de carences,… Il argumente à l’aide d’études qu’il a lues, qu’être végétarien, ce n’était pas si bien que ça… Bref, c’est l’enfer ! »

Lire la suite →

Share

Cuisiner végétarien prend plus de temps !

cuisiner végétarienLors du dernier petit sondage que je vous ai fait sur Facebook, certains d’entre vous m’ont dit qu’ils avaient peur que « cuisiner végétarien prenne plus de temps ».

Et bien, rassurez-vous ! Non !

En fait, voici les deux choses qui vous font croire que cela prend plus de temps :

  • La première chose, c’est que vous avez sûrement l’impression que vous allez devoir faire plus de fait-maison. Si vous avez l’habitude de manger des pizzas toutes faites, des hachis industriels, etc.. , ben, ne changez rien.. Je ne vous dis pas que c’est génial pour votre santé Mais côté temps, cela ne changera rien ! Si vous avez l’habitude de le faire maison, et bien, ça prend pas plus de temps de mettre de la viande hachée, plutôt que des protéines de soja texturées !
  • Deuxième raison, c’est que dans les débuts, vous perdrez du temps à choisir ce que vous allez mettre dans votre assiette pour qu’elle soit équilibrée et que vous ayez plaisir à la manger (enfin, manger ce qu’il y a dedans, hein, les veggies ne mangent pas les assiettes, je vous rassure !). Il faut donc prendre le temps d’acquérir les principes de bases d’une alimentation veggie équilibrée, mais ça arrive vite quand même !! Lolll…

Lire la suite →

Share

Les enfants végétariens

parents enfantsLorsqu’on devient végétarien, on se pose forcément la question pour nos enfants. Faut-il imposer notre nouveau mode d’alimentation ? Faut-il leur laisser le choix, le temps de s’y mettre et de comprendre pourquoi maman ou papa sont végétariens ?  

Lire la suite →

Share

Végétarien, veggie, végétalien, flexitarien, vegan

vocabulaire veggie

Aujourd’hui, nous allons aborder le vocabulaire veggie. Veggie, étant le mot pour regrouper toutes les personnes ayant une démarche de réduction des produits animaux. Veggie a deux prononciations possibles. « véji » à l’anglosaxonne, ou « végui » à la francophone. 

Savez-vous la différence entre végétarien, végétalien, flexitarien, et végan?  Allez un petit jeu  : cochez quand c’est oui (plusieurs réponses possibles par question)

Lire la suite →

Share